Pauvre de merde en fils


, p. 30.

Je te dirais de venir me rejoindre

Mais après 9 h la pinte coûte une piasse de plus

Ici, c’est cheap avant neuf yink

Je rêve ben de voler mais

Avec mon sommeil léger de stress

Avec les poches légères de toute

Tsé! Quoi dire?

J’ai le dessert plus riche que moi

Je fais rien et Aladdin m’en veut

J’en veux à tout le monde

Des leggings en or pour avoir l’air d’une pauvre déguenillée

La terreur me nuit comme l’image d’une mère qui pleure

J’essaie de montrer mon bonheur à celle que j’aime

Et c’est tellement petit

Qu’elle rit.

La flowerslut maghanée


, p. 40.

Sous le faux nom de la prostitution, la terre coûte rien

On prend de l’eau de vaisselle mais on achète d’la vaisselle en carton

Et l’arbre sert à rien pour ce plancher de faux bois

On sait même pas faire de pudding sans poudre

Le bon sens est tout’ seul, la débrouillardise aussi

C’est comme marcher seul, mais trop soûl

Un homme de 200 livres de muscles est pas fait pour le bureau, etc.

 

Quand on est faible

La beauté est un piédestal

Un stairway to heaven à une marche¹

 

¹Sur les 99 000 autres qui n’existeront jamais

J’achète des poissons pour me désennuyer


, p. 53.

On passe de l’amour à lard mou
On se laisse aller comme les gens laissent aller les vieux
Dans les hospices, dans le noir, dans le faux dieu, dans la terre
Vieillir c’est tomber
Tomber par terre avec la hanche fragile
Tomber
Comme les seins, comme l’espoir
L’amour a le dos courbé
Qu’est-ce tu veux, l’ostéo coûte trop cher
Se laisser aller c’est pas beau comme si on était un bateau
Se laisser aller l’amour c’est même pas laisser de fossile
Le cœur rapetisse au rythme que le ventre roule 

Sans eau, sans eux


, p. 30.

Les soirées au pastis anhydre
(hydrophobique comme l’alcoolo)
célibat par intermittence
le meilleur des célibats

le meilleur des dépressifs.

Garder le mensonge pour soi
pis pour le silence :
beau partage.

Trismus de coke pour ne même
pas aboutir dans un club
qui ferme les portes à 6 h du mat.

Toutes mes voies sont mauvaises
sent soûl, sans sou.