L’aquarelle


, p. 25-27.

des lettres tombent aux fenêtres
c’est moi qui les ai vues
tandis que je m’installais
à des rayons de toi

il tombe des lianes
sur la toiture
pelure d’orange
chaque pelure une écaille
alors que d’autres pendues
aux flancs des vélos
et que d’autres tendues
sur les parebrises

c’est l’affilage de ma pensée
qui germe dans la flaque
dont la filière rouillée
se trouve là-haut
et remonte sans cesse

 

 

 

 

 

 

 

chirurgicale
verdoyante
bouteille de verre

s’écoulent des mots
d’une lettre
dont les lettres
aiguisent leur poing
sur ma gorge

 

 

 

 

 

 

des lettres tombent aux fenêtres
alors que j’arpente
l’escale
par l’encolure d’une plaine
j’enjambe de mes pinceaux
encrivore
l’aquarelle désancrée
dont tu laissas trace